L’imaginaire wallon
  • Le thème

L'imaginaire appartient au domaine du non clos, du non encore accompli, voire à ce champ flottant entre l'inconscient profond et la créativité folâtre. Comment évoquer l'imaginaire sinon en termes de potentialités d'être à partir de matériaux certes toujours hérités, mais sans cesse renouvelés ? Quant à l'imaginaire wallon, comment en parler sans retracer les naissances récentes et toujours incertaines de la Wallonie, ses accouchements par à-coups dans les crispations communautaires des dernières décennies ? Imaginaire et Wallonie, ces deux mots semblent avoir en commun de se situer dans le non encore réalisé… le chimérique diront les pessimistes… l'espérance d'être diront les optimistes.

Dans le cadre d’un programme européen Socrates – Èducation des adultes de la Commission européenne, le thème des Lieux de mémoires de Wallonie a été prolongé à travers des actions de vulgarisation centrées sur la bande dessinée (années 1997-1998/1998-1999). Ce programme fut mené en partenariat avec l’Université de Bordeaux 3, l’Université d’Oviedo et l’Université catholique de Louvain.

  • Le colloque

« L’Imaginaire wallon. Jalons pour une identité qui se construit » (Louvain-la-Neuve, 26 et 27 octobre 1993).

Lorsqu'un petit d'homme fait son apparition dans le monde il lui faut, pour passer de l'existence matérielle à l'existence sociale, recevoir les points de repère symboliques qui lui permettront de se situer dans l'univers ; il doit être reconnu dans une communauté qui le porte et l'identifie. Afin de vivre, de s'organiser, de s'épanouir, cette Wallonie, aux pas encore incertains, devra inévitablement se mettre en quête de son identité. On ne peut s'épanouir qu'en se connaissant soi-même avec ses virtualités et ses faiblesses et en se percevant dans les limites de la relation à l'autre. Comme toutes les collectivités humaines, la Wallonie devra se dire. On a souvent cité cet aphorisme de Roland Barthes : « Il n'est de sens que nommé ». Si la Wallonie veut avoir un sens pour elle-même et pour les autres, elle devra se dire… dire ses aspirations pour le futur, dire aussi son présent, porteur de cicatrices encore douloureuses du passé, mais aussi heureux héritier d'un patrimoine qu'il importe d'inventorier. L’ouvrage réunit une quinzaine de spécialistes, historiens, archéologues, musiciens, géographes, dialectologues, critiques littéraires et critiques d'art. L'ambition avouée était moins de dresser des bilans que de poser, avec honnêteté, sans passion, sans complexe ni forfanterie, des questions pertinentes sur l'imaginaire wallon, avec ses éléments hérités et sa créativité actuelle. Dans les représentations mentales des Wallons, errant dans leurs mémoires et façonnant leurs comportements, existe-t-il un stock commun d'images d'eux-mêmes ?

Édition des actes : L'imaginaire wallon. Jalons pour une identité qui se construit (Publications de la Fondation Wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Série Recherches, t. I), sous la dir. de L. COURTOIS et J. PIROTTE, Louvain-la-Neuve, 1994, 289 p.-15 ill. (voir les Publications de la Fondation wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Série Recherches).

  • Les actions de vulgarisation

1) Exposition « L’Imaginaire wallon dans la bande dessinée »
Louvain-la-Neuve (Maison de la Fondation), Louvain-la-Neuve (Halles universitaires), Namur (Fêtes de Wallonie 1992), Braine-le-Comte (Festival de la bande dessinée et du dessin pour enfants), Mouscron (Première journée de l’image, organisée par la Maison de la Culture), Rebecq (Maison de la culture).

D’une manière générale, l’objectif de l’exposition et de l’ouvrage visait à susciter une réflexion sur une production artistique dans laquelle la Communauté française de Belgique s’est particulièrement illustrée, tant par la qualité de ses artistes que par le niveau d’exigences de son public. À travers une analyse wallonne de la production de la Communauté française, la Fondation visait en fait un double public. Les lecteurs de bandes dessinées (public très large et multiforme), d’une part, que l’on pouvait sensibiliser par ce biais à l’importance d’un patrimoine qui n’est souvent pas perçu comme tel. Et l’ensemble des « agents culturels » (critiques, chercheurs, enseignants, animateurs, etc.), d’autre part, qui, à travers le discours qu’ils produisent ou diffusent sur la bande dessinée, la construisent véritablement comme objet social.

Catalogue de l’exposition : L'imaginaire wallon dans la bande dessinée (Publications de la Fondation Wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Série Études et documents, t. I), études réunies et publiées par L. COURTOIS, Louvain-la-Neuve, 1991, 142 p.-68 ill. (voir les Publications de la Fondation wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Série Études et documents et Expositions).


2) Exposition « Images de la Wallonie dans le dessin de presse (1910-1961) »
Louvain-la-Neuve (Halles universitaires), Braine-le-Comte (Festival de la bande dessinée et du dessin pour enfants).
L’objectif de cette exposition et de l’ouvrage était identique à celui de la manifestation sur la bande dessinée, mais axé sur un autre média et un autre public de référence. L’espoir caressé par la Fondation était en fait de sensibiliser plus particulièrement les amateurs d’arts graphiques et les milieux de la presse en leur proposant une approche amusante et neuve d’un de leurs médias habituels.

Catalogue de l’exposition : Images de la Wallonie dans le dessin de presse et publié un ouvrage sur le sujet : Images de la Wallonie dans le dessin de presse (1910-1961). Une enquête dans la presse d'action wallonne (Publications de la Fondation Wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Série Études et documents, t. II), sous la dir. de L. COURTOIS et J. PIROTTE, Louvain-la-Neuve, 1993, 160 p.-114 ill. (voir les Publications de la Fondation wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Série Études et documents et Expositions).

3) Dans le cadre d’un programme européen Socrates – Education des adultes
(années 1997-1998/1998-1999) :

- Ouvrage : Du régional à l'universel. L'imaginaire wallon dans la bande dessinée (Publications de la Fondation Wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Série Études et documents, t. IV), sous la dir. de J. PIROTTE, avec la coll. de L. COURTOIS et A. PIROTTE, Louvain-la-Neuve, 1999, ± 250 p.-150 ill. (voir les Publications de la Fondation wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Série Études et documents).

- Dossier pédagogique:
Du régional à l'universel. L'imaginaire wallon dans la bande dessinée. Dossier pédagogiqueDossiers pédagogiques).
(Publications de la Fondation Wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Dossiers pédagogiques, t. II), sous la dir. de C. SAPPIA, avec la coll. de L. COURTOIS et J. PIROTTE, Louvain-la-Neuve, 2000, 46 p.- 42 ill. (voir les Publications de la Fondation wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Série
- CD-Rom : Sur les chemins de la bande dessinée. Wallonie, Aquitaine et Asturies, C2M Bordeaux-Fondation wallonne P.-M. et J.-F. Humblet-Université d’Oviedo, Bordeaux, 2000 (voir les Publications de la Fondation wallonne P.-M. et J.-F. Humblet. Série Multimédias).

 

Liens externes

La librairie en ligne de l'édition universitaire
et du document scientifique !

 

Découvrez le patrimoine Wallon au travers des noms de rues de Louvain-La-Neuve.

Besoin d'une salle ?

La fondation

Rejoignez nous sur Facebook !
Forum de discussion
Contactez nous par mail
Contactez nous par notre formulaire

S5 Box

Copyright © 2003 - 2017. Fondation Wallonne.